Avec l’impact investing, retrouvez le sens du mot valeur !

Le 30 septembre 2019 Expertises

Le 9 septembre 2019 La Française a eu le plaisir de faire intervenir le frère Eric Salobir* en introduction de sa Table ronde « le Mix », sur le thème de l’Impact Investing.

C’est avec l’injonction “Follow the money” que le frère Eric Salobir a interpellé son auditoire.

Follow the money c’est sans doute ce qu’il faut faire pour parler d’éthique et technologie. Ces deux mots placés dans la même phrase nous semblent une évidence aujourd’hui, mais ce n’était pas le cas il y a seulement 3 ou 4 ans… Scandales à répétition, RGPD, prise de conscience des problèmes liés a l’usage des données personnelles, ont amené le public, notamment les jeunes générations, à se questionner sur l’innovation, qui finalement n’est peut-être pas nécessairement synonyme de progrès. À tel point qu’il est légitime de se questionner : doit-on s’attendre à un éclatement d’une bulle Tech, qui pourrait être encore plus important que ce que nous avons connu avec la bulle Internet ?

Ces réserves sont sans doute dues au fait que la nouvelle technologie numérique se fonde sur un modèle économique qui est le modèle du choix maximum et de la liberté maximum, mais aussi, en corollaire, du repère minimum et de la confiance minimum. On choisit, on compare, on saute de prestataire en prestataire et au fond il n’y a plus de lien, plus de fidélité. Et c’est avec une utilisation intensive du scoring que nous tentons de recréer de la confiance et de la sécurité. Il parait à présent naturel à chacun de noter son chauffeur VTC ou son service hôtelier ! Le numérique envahit maintenant le domaine régalien de la monnaie. Or toute monnaie repose sur la confiance car la monnaie fiduciaire n’a pas de valeur intrinsèque. Avec la crypto monnaie il n’y a finalement plus besoin de la confiance, la confiance est remplacée par des algorithmes, des Smart Contract. Et finalement, à partir de contingence financière, nous jetons les bases d’une certaine forme de société.

Follow the money, c’est réaliser que ceux qui ont le pouvoir de donner vie aux rêves ce sont ceux qui investissent dans ces rêves et qui les transforment en projet. Les investisseurs sont donc en première ligne.

S’il y a une éthique du business, l’éthique peut être aussi un business en soi et certains peuvent être tentés d’en faire profit en oubliant la finalité, comme ce fut le cas parfois avec l’écologie. Le cas de la voiture électrique vendue comme ne polluant pas, mais qui est rechargée avec une électricité produite au charbon est un bon exemple. Le greenwashing peut entrainer des pertes de confiance et il faut prendre gare à ce que le même phénomène ne se reproduise avec les technologies.

En fait Il faut changer de mentalité et arrêter de penser « profit » pour penser « valeur ». C’est toujours une donnée financière, mais le profit est au compte de résultat et la valeur est au bilan, ainsi on passe d’une vision court-termiste à une vision de long terme et on se questionne :  qu’est-ce que je construis ? que vais-je léguer ?

La bonne attitude est donc de fonder la valeur sur des Valeurs. Avoir une volonté affichée en phase avec les valeurs, c’est ça au fond l’impact investing, utiliser des flux financiers pour quelque chose qui va bien au-delà du flux financier, pour transformer la société.
 

Avec lu0027impact investing, retrouvez le sens du mot valeur !

Format: PDF
Langue:

Télécharger