DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES QUI EN APPELLENT D’AUTRES : LA DISSOLUTION IMPRÉVUE

Le 12 juin 2024 Expertises

LES POINTS À RETENIR :

  • Les élections européennes n’auront qu’un impact marginal en raison de la coalition qui reste au pouvoir
  • Les élections législatives anticipées françaises sont une surprise qui peut entraîner plusieurs conséquences à horizon début juillet
  • Des marchés plus volatils et des incertitudes jusqu’au scrutin mais, in fine, un impact que nous imaginons assez faible

PAS DE SURPRISE AU PARLEMENT EUROPEEN

Les élections européennes tenues ce week-end n’ont pas délivré de surprise par rapport aux sondages des dernières semaines. Le parlement européen se décale sur sa droite mais avec une structure peu différente de ce qu’elle était précédemment. En effet, la coalition jusqu’ici au pouvoir (regroupant le PPE, le S&D et Renew Europe) devrait y rester avec un total de 400 sièges sur les 361 requis pour la majorité. Pas d’impact pour les marchés de ce côté donc.

LA SURPRISE FRANCAISE EST VENUE ENSUITE

La surprise est venue de France avec la décision de dissoudre l’Assemblée Nationale et la tenue d’élections législatives anticipées début juillet. La réaction des marchés était négative lundi pour les actifs européens. Quelles peuvent être les conséquences à court et moyen terme ? Ces élections remettent-elles en jeu notre vision plutôt constructive sur les actifs risqués ? ci-dessous notre analyse de la situation :

Jusqu’aux élections de début juillet :

• Il nous semble probable que la volatilité reste importante. Cette dissolution n’était pas du tout anticipée et va refroidir une partie des potentielles réallocations d’actifs à destination de l’Europe.
• Les agences de notation pourraient communiquer dans le sens d’une plus grande sévérité en cas de nouveaux dérapages budgétaires en France. La dynamique récente déjà défavorable peut s’accentuer.
• Le spread de l’OAT (taux à 10 ans français) vs Bund (taux à 10 ans allemand) et l’euro face au dollar devraient donc rester sous pression, comme cela pourrait être le cas des valeurs bancaires euro.

Lire la suite