Il y a encore quelques jours, nous disions que : « Les marchés restent toujours autant « accrocs » au Quantitative Easing et les banquiers centraux sont les « dealers » idéaux . c’est à peine s’ils décident de diminuer très progressivement les doses en annonçant dés le départ que le sevrage sera très progressif.

Ce contenu est exclusivement réservé aux partenaires La Française

Déjà partenaire

Je me connecte

Je souhaite devenir partenaire
Je m'inscris