Après plus d’une année de progression quasi linéaire des marchés financiers ( actions et crédit) et la confirmation au fil de l’eau du maintien d’un environnement macro porteur et d’une croissance mondiale en progression, ce mois de février sur les marchés nous a fait revivre des séances de doutes, et d’interrogations face à la violence des mouvements correctifs sur le marché de la volatilité, des actions et des taux.

Ce contenu est exclusivement réservé aux partenaires La Française

Déjà partenaire

Je me connecte

Je souhaite devenir partenaire
Je m'inscris