L’activité reste solide en zone Euro, avec l’indice PMI au plus haut depuis 2011

Le 29 novembre 2017 Convictions Imprimer la page

La semaine dernière fut calme pour cause de Thanksgiving. A noter tout de même :

  • Le rapprochement en Allemagne entre le SPD et le CDU, ce qui a un effet favorable sur l’euro,
  • Les chiffres économiques sont toujours très bons en zone euro avec des indices PMI au plus haut depuis 2011 (supérieur à 60 en France!) et l’indice IFO qui sort lui aussi au-dessus des attentes, 
  • Aux Etats-Unis, les données sont globalement en ligne : des chiffres satisfaisants concernant l’immobilier et l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan, cependant des commandes de biens durables et un indice PMI un peu décevants,
  • Le procès-verbal légèrement prudent de la Fed, ce qui a aussi un effet favorable sur l’euro. 

Il nous semble aujourd’hui que les taux allemands ont de moins en moins de raisons d’être à leurs niveaux actuels. Ils sont chers depuis très longtemps et il nous semble qu’il y ait une conjonction de facteurs qui pourraient les amener à monter dans les semaines et les mois qui viennent. Ces facteurs sont :

  • Une croissance en zone euro en accélération, révisée fortement à la hausse depuis 3 trimestres et beaucoup plus homogène que précédemment, 
  • Des matières premières bien orientées, ce qui pourrait amener des surprises positives d’inflation,
  • Une diminution de moitié du QE qui arrivera début 2018 et sans doute un arrêt en septembre. Il est possible que le marché anticipe cela.